UL'acquisition d'un immeuble après un divorce ou un divorce est une opération de crédit consistant en: :

Vous souhaitez conserver une maison, un appartement ou un pavillon et devez donc remplacer votre ex-conjoint (ex-mari ou ex-femme ou ex-partenaire de mariage) par son obligation (généralement 50%). Il s'agit d'un rachat d'actions; cette installation immobilière est réalisée par un notaire: elle est publiée par un notaire dans un bureau hypothécaire.

Surtout, vous devez convenir avec votre ex-conjoint du prix d'émission. Il prend en compte les emprunts déjà versés, le prix réel du bien (l'expertise de plusieurs agents immobiliers ou du notaire).

Le rachat d'actions par un notaire n'est pas un acte de vente mais un acte juridique d'un commun accord qui met fin à la copropriété ou à la distribution.

Le coût d'achat d'un stock immobilier est inférieur au coût d'une vente régulière: 2,50% du réseau de changement de valeur immobilière. En d'autres termes, la valeur de marché est déduite de l'encours de la dette (encours): hypothèque, prêt de travail, etc.

Même avec divers frais de notaire, il y a 2,50% du montant total, sauf en cas de spécialité ou de complexité des événements: litige, assurance, prêt OTC, recherches diverses, etc.

Les offres de prêt et les calendriers de remboursement doivent être portés à votre notaire.

La transaction doit avoir lieu pendant le divorce (divorce) et avant d'être formalisée pour préserver les droits fiscaux. Sinon, les calculs seront effectués ex post sur le système commun non partagé couple célibataire ou marié.

Rachat d'une des parties sera souvent générer d'importants crédits supplémentaires. Il s'agit d'un prêt qui s'ajoutera à vos prêts existants, ce qui entraînera des paiements mensuels élevés. Si votre taux d'endettement est supérieur à 33%, vous êtes en surendettement.

Le rachat d'une hypothèque et d'un crédit à la consommation est une solution économique pour éviter une dette excessive. Un cas sur deux de séparation de corps ou de divorce entraîne un surendettement en raison d'une perte de revenu et d'un crédit suraccumulé.

Le regroupement de prêts permet le recouvrement à échéance unique de toutes les dettes, en particulier les achats immobiliers.

Il est conseillé de prendre le temps d'évaluer le coût d'un événement financier impliquant plusieurs versements annuels. Ne forcez pas un projet immobilier si le risque financier est trop lourd à assumer.

Parfois, il vaut mieux vendre et payer ses dettes.

Le notaire est en mesure d'indiquer en détail tous les documents à soumettre, les frais et honoraires détaillés, et d'avertir des risques financiers et juridiques avant le début de la demande finale.

Votre conseiller bancaire doit vous présenter un devis hypothécaire que vous pouvez comparer avec d'autres opérateurs économiques et il doit prendre en compte toutes vos contraintes financières pour éviter tout problème d'endettement potentiel après votre adhésion.

Partagez votre opinion

Un notaire.
Lien.

Catégories : Immobilier